US 2015

Comme tous les ans j’assiste à la présentation des nouveaux produits US à Columbia, en Caroline du Sud. Cela permet d’ajuster mon offre pour l’Europe tout en restant en phase avec ce qui se passe aux US. Il eût donc des réunions, des séances de travail sur les leurres, notamment avec Patrick sur les nouveaux Sébile…


Si si on travaille là. Enfin lui surtout…

Mais aussi quelques soirées sympas autour d’un bbq ou d’un groupe de musique…

Et également des coups du soir furtifs dans le golf à côté du bureau…

Le fond est tapissé de balles, on explique aux quelques bass coopératifs à quoi elles servent…

Malheureusement nos sorties se limitent à quelques dizaines de minutes à chaque fois…

La suite du séjour sera plus plaisante puisque nous prenons la direction de la Floride avec Pat et Bob (Robert, un collègue Hollandais)…Le petit dèj est copieux (à 7h du mat, c’est ce qu’il faut pour bien démarrer la journée)…

 

Notre première pêche se fera depuis une jetée pour tenter de prendre un redfish géant dans le courant…

Malheureusement après quelques heures rien ne se passe, nous nous rapprochons du bout de la jetée pour nous mêler à la foule. Je me rappelle maintenant pourquoi ce n’est pas mon truc…

Un stop au mag à l’entrée de la jetée pour acheter une poignée de crevettes qui ne nous rapporteront que quelques chats…

Une foule hétéroclyte se presse pour prendre tour à tour des poissons chats, quelques raies, des tassergals, sous l’oeil des pélicans…

Bref, rien de bien intéressant. Nous sauverons la journée avec une pêche décente tassergals à l’ondulante…

Il est temps de rentrer chez Patrick, ce qui ne veux pas dire que la pêche est terminée, car sa terrasse surplombant la mer le bbq prend des airs de pêche au posé…

Il faut dire qu’avec les supports cannes fixés directement sur le balcon la surveillance devient plutôt agréable, le cul dans le canapé, une margarita à la main…

Je fais quand même quelques efforts, car vu la taille des appâts ça ne se lance pas. Un petit tour en kayak de nuit pour nourrir les sharks, ladyfish sauce piquante au menu!

La seule touche sera l’oeuvre d’un petit requin. C’est Robert qui prend la canne, je suis occupé à retourner les saucisses…

La vraie journée en mer aura lieu le lendemain puisque nous embarquons avec Tim, un guide de Fort Pierce, sur son Ranger Bay de 22′. Il commence à nous faire pêche les piles de pont à 5h du mat dans l’espoir de toucher un gros snook. J’en touche un moyen que je perds (pas habitué au circle hook), tandis que Pat se fait éclater au Stoop Shad 4″, le poisson était vraiment gros! Va s’ensuivre une pêche plaisante, tantôt au poisson vivant sur circle (split shot), tantôt au leurre. Je prendrai le premier petit snook de la journée sur un Koolie Minnow 90…

Il y aussi pas mal de petites carangues de 1 à 3kg, qui répondent bien au Stick Shadd et au Magic Swimmer soft…

Le vent nous empêche de sortir du chenal de l’Indian River, ça brasse…

Des snooks corrects mordent bien le long de la digue brassée par les vagues…

Le Bull Minnow fonctionne aussi…

 

Quand une chasse éclate à la pointe de la digue nous fonçons nous positionner. J’ai du mal à tenir debout mais les pélicans qui plongent me tiennent en alerte entre deux sauts de tarpon. Le 22′ rentre de l’eau…

Nous aurons une seule touche, sur mon Stick Shadd 155. Malheureusement le joli tarpon se décrochera sur une chandelle. 15 ans se sont passés depuis mon dernier tarpon piqué en Floride et encore une fois l’issue est la même. Je manque d’expérience en la matière…

 

Il est l’heure de faire une pause, Tim amarre le bateau au ponton du resto…

Un rafraichissement, quelques beignets d’Alligator, un sandwich à la coryphène et nous voilà repartis pour une autre mission…

Nous allons tenter de capturer un Giant Grouper, une espèce de mérou géant qui peut atteindre 300kg. La taille commune des poissons que nous pêchons sous un quai est autour de 100 à 200kg.

Nous frôlons la structure, Tim est au moteur, prêt à mettre les gaz en arrière à la touche…Le matos paraît surdimensionné…Mais finalement il sera trop light!

Je me fais littérallement violer 3 fois de suite sans rien pouvoir faire, les casses sont sans appel. Je n’ai jamais ressenti autant d’impuissance face à un poisson. Le seul Grouper qui montera à bord est un bébé de l’année!

C’est là-dessus que s’achève la journée. Retour le lendemain, mais d’ici là, je vais tâter un peu de mucus, la suite dans un prochain post…

 

Facebook Comments
Catégories : Divers