Cuba 2013 – part II

Dans notre périple j’avais donc prévu comme étapes Playa Larga (cf report précédent), mais aussi le Cayo Santa Maria, qui est un petit archipel, relié à la terre par une digue de…40km! L’île se perd dans la mer sous forme de mangroves à perte de vue. Nous rejoignons le guide de bonne heure à la Marina. L’objectif du jour, c’est tarpon à la fly! After Playa Larga (see previous post), we move to Cayo Santa Maria for our second day of fishing. It’s a small archipelago, linked to the main island by a 40km embankment. We meet with the guide early in the morning, let’s go for tarpons.

Nous accédons aux posts après une naviguation sur les flats et dans les petits chenaux de la mangrove…We reach the spot after boating on the flats or in the small channels.

Nous commençons de longues dérives sur un flat, 80cm d’eau, on compte les cailloux (y’en a pas), ce qui nous permet de croiser quelques petits requins et autres raies. Mais ce que nous cherchons, c’est le maître des lieux….Le vent est déjà bien installé et Ulyses, le guide, râle car on ne voit pas les poissons (ou trop tard), il m’indique soudain un tarpon de 30kg, le temps que je fasse la mise au point nous sommes déjà dessus. La dérive rapide fait le reste et le temps que je sorte 5m de soie on est dessus et il s’enfuit….We start some long drifts on the flats, so we can see some little sharks and rays. The wind is blowing and that makes the task harder for the guide. He shows me a 60pounds fish but he is too close to the boat, i cast but it’s too late.

Nous en verrons un deuxième rouler à 25m du bateau, nos routes se croisent, je foire un faux-lancer (le stream claque sur l’eau au dernier faux lancer, le poisson à peur et se barre). Aïe, j’ai fait une boulette, celui-là est pour moi! Un dernier poisson apparaît sous la coque, Ulyses me l’indique à moins de 5m du bateau, c’est évidemment trop tard…merde. We will see a second one, i miss my cast and the streamer hit the surface before i make the final cast, the fish is scared and move away, my mistake. A last fish appears but he is so close that i don’t need any line out….haha…he escapes of course.

Les conditions ne sont pas bonnes pour cette pêche, j’attrape une spinning pour aller faire des petits snappers. Une pêche rigolote au Stick Shadd, toujours dans peu d’eau. Ils répondent très bien, c’est amusant de voir la patate que peuvent avoir de si petits poissons…The conditions are bad for this style, we switch to spinning for little snappers. It’s really fun because you have a lot of bites and they are so punchy…

Dès qu’il y a un changement de couleur du fond, les snappers sont là! As soon as you see a colour change on the bottom, it’s a good spot…

Le poids varie de 400g à 4kg…The weight vary from a pound to 8 pounds…

Après une bonne heure et demi mes Stick Shadd ont perdu des plumes sous les attaques incessantes des snappers…After almost 2 hours my Stick Shadd are marked by the non stop bites…

Le guide qui est un guide « tarpon » a fait le minimum syndical pour que je m’amuse, mais il me tanne pour rentrer car selon lui le tarpon, ce n’est pas pour aujourd’hui. Je quitte quand-même les snappers à regret, je m’amusais bien…The guide, who is a tarpon maniac, don’t like this snapper fishing style and he wants to come back…

Je poursuis quand même du bord sur une plage de l’île…I try from the beach…

Deux attaques manquées en surface et je plie pour rejoindre madame sur la serviette de plage. Il s’agit de garder des forces pour manger les langoustes à la plancha. Encore qu’à force ça m’écoeure moi la langouste…pas vous? Vivement qu’on rentre pour manger un plat de coquillettes...I miss 2 surface bites and finally come back to my towel. I must rest to eat my lobster « a la plancha »….

Facebook Comments
Catégories : Compte rendus pêche
Si vous avez aimé ce post, vous aimerez aussi :