Russia – part2

Découverte du camp le matin donc, on se dirige vers les pontons et je constate avec surprise que le niveau d’équipement est très bon. On aura même aujourd’hui un bateau de catégorie supérieure à celui qu’on avait réservé.

We discover the camp early in the morning, and, walking down to the dock, i’m nicely surprised when I see the average equipment. Today we will even get a better boat that the one we booked.

Patrick, qui a déjà participé à cette compétition l’an passé dirige les opérations, direction la Volga. Ces grands fleuves de l’Oural sont toujours aussi impressionnants. Profonds, puissants, sombres…l’ambiance est spéciale.

Patrick already took part to this event last year, he will drive the prefishing. Go to the Volga! These huge rivers from the Oural are still, and always, very impressive. Deep, strong, dark…special feeling!

 

En réalité l’endroit, à cette époque, est assez pesant. On est dans un lieu chargé d’histoire, de batailles. Nous sommes en aval de Volgograd (anciennement Stalingrad), dans la zone où les troupes d’Hitler fûrent vaincues par l’armée Russe l’hiver 42…

Il y a exactement 69 ans, 350 000 soldats perdaient la vie, tombés sous les balles mais aussi morts de froid, quand leurs frères, à cours de vivres, mangaient les chevaux du bataillon pour survivre. C’était hier….

This place, at this time of the year, is actually quite glaucous. We are in an historical place, where heavy battles happened. Volgograd (Stalingrad) is just upstream, we are in the area were Hitler’s troups were beaten by the Russian army during the winter 42.

69 years ago, at the same period, 350 000 soldiers died, killed by the enemy but also by the coldness, when their brothers, out of food, were eating the troop’s horses to survive. It was yesterday…

Par ailleurs, nous sommes dans le bassin natif d’espèces maintenant répandues dans nos eaux, que sont le sandre et le silure.

On other hand, we are right in the native area of some species that are now common in our waters, such as zander or catfish.

Patrick décide de démarrer en traîne pour se remémorer comment est fait le parcours. Je suis un novice de la technique, donc il pêche, je pilote. Il choisit de gros Koolie Minnow long lip qui descendent facilement à 7-8m.

Patrick decide to start with trolling to remind the river profile. I’m really a beginner, so Patrick take the lead, I pilot the boat. He choose some big koolie minnow that goes as deep as 7-8m. 

Nousdémarrons en descendant le courant et en longeant ples bordures. Le fond est jonché d’arbres, ce qui nous force à des manoeuvres permanentes.

We begin with a downstream trolling, following the bank.  The snaggy bottom forces us to constantly maneuver the boat.

Soudain une canne se plie, et Patrick pend un poisson qui semble beau (difficile à dire avec l’erre du bateau), mais le perd rapidement. Du coup nous traînons une bonne partie de la journée sans rien voir du tout. Ce n’est qu’en fin de journée qu’on s’ancre près du bord et qu’on peigne un remous. Les Magic Swimmer en texan sont de rigueur. Il est très important de laisser 2-3cm de liberté entre le lest et le leurre pour tirer la quintescence de ce leurre.

 

Suddenly a rod bend, Patrick start to fight a good fish but loose it quickly. So we troll a good part of the day, without any bite. At the end of the day, we anchor and start fishing a big turbulence area next to the bank. In the middle of the sinking trees, the texas rigged Magic Swimmer are a must have. It’s key to let 2-3cm between the weight and the lure to get the best swimming action.

Le temps que je me familiarise avec le montage Patrick fait rapidement 3 petits sandres…

While I discover the MS soft (that’s my very first time with this lure), Patrick catch 3 small zanders…

Ainsi se termine la journée, la pêche est réellement dure. Un poisson raté en traîne et 3 petits poissons dans les branches…ça commence bien…

The day ends with 3 small fish in the wooden snags, it will be deadly hard!

Facebook Comments
Catégories : Divers