QUIZZ SILURE: la réponse à la question pourrie du mois de Décembre, par le Team Penn

Hello toutes et tous

Voici un sujet qui enflamme la toile depuis maintenant plusieurs mois : POUR ou CONTRE la classification du silure en tant que nuisible sur le territoire français ??? Une question dans laquelle nous sommes profondément engagés, étant tous de grands adeptes de ce poisson et du très large panel de techniques de pêches permettant sa rencontre.

Quelque part, en s’adressant à des pêcheurs 2.0 connectés à internet, aux réseaux sociaux, et à la plate forme de récits de pêche & trucs et astuces de tous genres fishing-story.fr, nous pensions enfoncer une porte ouverte en posant cette question….Il n’en fut malheureusement rien et c’est plutôt comme un petit soufflet amère que vient claquer le résultat de cette question (pas si) pourrie (que ça) du mois.

Image1

65% des participants se sont exprimés CONTRE la classification du silure comme espèce ‘susceptible de créer des déséquilibre biologique’ (la version administrative et politiquement correcte de « nuisible »). 35% se sont exprimés POUR. Alors certes, la majorité est absolue et incontestablement favorable afin de considérer notre ami à moustache comme un simple poisson carnassier parmi les autres (dans le panel de populations sondé du moins).

Mais 35% POUR…. Cela veux dire quand même qu’un peu plus d’un pêcheur sur trois que nous rencontrons aux hasards de nos chemins (internet du moins, chemin réel peut être encore plus !) souhaiterait qu’un silure capturé soit irrémédiablement mis à mort et porté à l’équarrissage…. Et cela, après un retour il y a plus de 50 ans sur notre territoire… cela reste pour notre part attristant.

IMAGE_045le tout premier silure pour Lilian, il y a 12 ans…. un souvenir indélébile

Attention, nous ne prônons pas non plus l’introduction sauvage de Silure Glane dans des milieux qui ne seraient pas adéquats. D’ailleurs, difficile de mieux résumer notre position qu’en reprenant et citant Monsieur Henri Limouzin, visionnaire si il en est:

FB_IMG_1481312893968

50 ans… un demi siècle qu’il est revenu ce silure… et de nombreuses études sérieuses maintenant présentes à son sujet.  D’ailleurs vous, qui lisez ces quelques lignes, connaissez vous vraiment ce poisson, ses mœurs, et ses comportements ?

Plutôt qu’un énième interminable débat entre POUR et CONTRE, et son lots de bêtises qui va avec (de part et d’autre), nous vous proposons ici, un petit jeu QUIZZ. Toutes les réponses (données à la fin), sont issues d’articles scientifiques ayant été revues par des paires, dans des revues ou bibliothèques nationales et internationales (donnés à la fin également). Il peut y avoir une ou plusieurs bonnes réponses. A vos papier, crayon, et c’est parti :

 QUIZZ SILURE :

  1. Présent dans la vallée du Rhône à l’aire quaternaire, le silure s’est éclipsé face à une glaciation pour revenir en France par réintroduction dès la fin du 19ème siècle, puis de mannière plus médiatique à la fin des années 1970… Mais de quelles eaux ci dessous le Silure Glane n’est-il pas indigène (i.e. originaire du pays où il vit)?
    a) Le bassin du Rhin
    b) Le bassin du Danube
    c) Le lac de Neuchâtel
    d) Le delta de l’Ebre

 

2. Sur un silure glane, une papille urogénitale arrondie correspond à:
a) Un individu mâle
b) Un individu femelle
c) Un individu juvénile
d) Un individu castré

 

3.En moyenne, en France, un silure atteint la taille de 1.00 mètre à l’âge de:
a) 2 ans
b) 3,5 ans
c) 5 ans
d) 7 ans

 

4.Le silure est extrêmement sensible aux vibrations grâce:
a) à ses barbillons supérieurs seulement
b) à tous ses barbillons
c) à son appareil de Weber
d) à sa ses ampoules de Lorenzini

 

5.En France, entre 1995 et 2010, la densité nationale moyenne de silure (nombre d’individu au 100m carré):
a) augmente constamment depuis 1995
b) augmente depuis 1995 mais ralenti sa croissance depuis 2010
c) A augmenté de 1995 à 2005 puis s’est stabilisée depuis 2005
d) A augmenté entre 1995 et 2005 puis régressé presque de moitié entre 2005 et 2010

Q6

6.Si l’on présente un carassin (20 cm de long) sur un hameçon à un silure dans la rivière Dordogne, entre 11H et 15H, aux mois d’août & septembre (température de l’eau à 25.7°C en moyenne, cf l’image au dessus):
a) le silure avale le carassin dans 75% des cas
b) le silure avale le carassin dans 50% des cas
c) le silure avale le carassin dans 25% des cas
d) le silure avale le carassin dans 12.5% des cas

 

7. En moyenne, tout au long de l’année, et sur différentes eaux françaises (Loire, Rhône, Saône, Dordogne, Tarn, Seine), si l’on capture un silure glane dont la longueur est comprise entre 80 et 240cm:
a
) il y a 72% de chance de trouver des contenus dans son estomac
b) il y a 50% de chance de trouver des contenus dans son estomac
c) il y a 72% de chance de tomber sur un silure avec l’estomac vide
d) les silures ont toujours l’estomac vide.

 

8. En Camargue, la quantité de grands silures est elle une menace pour la population d’anguille?
a) Oui
b) Non
c) Aucune étude ne s’est jamais penchée sur la question, impossible de savoir

 

9.Pour dépasser la longueur de 240cm dans un fleuve en France, un silure à besoin en moyenne de:
a
) 10 ans
b) 18 ans
c) 25 ans
d) 40 ans

 

10.Que n’a-t-on jamais retrouvé dans un estomac de silure:
a) Un oiseau
b) Une pierre
c) Un pot de crème en plastique
d) Une belle mère
e) Obi Wan Kenobi

========================================================================================

Ce furent donc vos derniers mots ? Très bien. Voyons donc les réponses :

Lorsque vous avez coché la ou les bonnes réponses (et uniquement celles-ci !) à une question, vous marquez un point.

 1. Présent dans la vallée du Rhône à l’aire quaternaire, le silure s’est éclipsé face à une glaciation pour revenir en France par réintroduction dès la fin du 19ème siècle, puis de mannière plus médiatique à la fin des années 1970… Mais de quelles eaux ci dessous le Silure Glane n’est-il pas indigène (i.e. originaire du pays où il vit)?

L’unique bonne réponse est la réponse d. Le silure glane n’est pas indigène à l’Ebre. En revanche, il est bien originaire du Danube, du Rhin et même de Suisse, entre autre dans le Lac de Neuchâtel.

Réponse 1

  1. Sur un silure glane, une papille urogénitale arrondie correspond à:

L’unique bonne réponse est la réponse b, un individu femelle. Les individus mâles sont caractérisés par une papille urogénitale plus pointue.

Réponse 2

 

  1. En moyenne, en France, un silure atteint la taille de 1.00 mètre à l’âge de:

L’unique bonne réponse est la réponse C : 5 ans. Il s’agit d’une moyenne issue de méta analyses (analyse de plusieurs études) d’études conduites sur plusieurs fleuves et grandes rivières en France.

 

4. Le silure est extrêmement sensible aux vibrations grâce:

L’unique bonne réponse est la réponse C : l’appareil de Weber.

Réponse 4

Ces osselets font un lien mécanique directe entre la vessie natatoire des silures et leur cerveau. Lorsque le silure est soumis à des vibrations, sa vessie natatoire joue  le rôle d’une caisse de résonance et les osselets de Weber transmettent directement ces vibrations à son cerveau afin de les analyser.

 

  1. En France, entre 1995 et 2010, la densité nationale moyenne de silure (nombre d’individu au 100m carré):

Une unique bonne réponse : d) A augmenté entre 1995 et 2005 puis régressé presque de moitié entre 2005 et 2010.

Réponse 5

Vous trouverez plus de détail sur la méthodologie dans la thèse de M.Guillaume (disponible sur la bibliothèque OATAO).

 

 6. Si l’on présente un carassin (20 cm de long) sur un hameçon à un silure dans la rivière Dordogne, entre 11H et 15H, aux mois d’aout & septembre (température de l’eau à 25.7°C en moyenne):

Une unique bonne réponse, d), le silure n’avale le carassin que dans 12.5% des cas. Ce résultat aussi étonnant qu’intéressant est le fruit d’une étude portant sur le comportement des silures face à un appât, réalisé par Stéphanie Boulêtreau et ses collaborateurs, publiée en 2016 dans la revue The Open Fish Science Journal, 2016, 9, 8-14

Donc non, le silure « ne bouffe pas tout »…

 

 7. En moyenne, tout au long de l’année, et sur différentes eaux françaises (Loire, Rhône, Saône, Dordogne, Tarn, Seine), si l’on capture un silure glane dont la longueur est comprise entre 80 et 240cm:

Une seule bonne réponse, la réponse C : il y a 72% de chance de tomber sur un silure avec l’estomac vide. Il s’agit d’une moyenne issue d’une méta analyse conduite sur 7 études différentes réalisées aussi bien par des pêcheurs professionnels aux filets, que des pêcheurs sportifs de loisir, incluant plusieurs types de méthodes de captures (filets, engins, lignes) et de contenus stomacaux (sur silures graciés comme mis à mort).

 

8.En Camargue, la quantité de grands silures est elle une menace pour la population d’anguille?

Une seule et unique bonne réponse, la réponse B : NON.

Cette réponse est issue de l’étude menée par Aurelia Martino et ses collaborateurs et publiées en 2011 dans la revue internationale AQUATIC CONSERVATION: MARINE AND FRESHWATER ECOSYSTEMS (21: 276–281 (2011)), et dont le titre est sans équivoque :

Est-ce que le silure glane est une menace pour l’anguille dans le sud de la France ?

Les conclusions de cette étude sont les suivantes :

A la lumière des résultats de cette étude, « Il apparaît que le silure glane européen n’a pas d’effet direct sur la population d’anguille en camargue, ni par son activité de prédation, ni à travers une compétition alimentaire ».

 

  1. Pour dépasser la longueur de 240cm dans un fleuve en France, un silure à besoin en moyenne de:

Une seule bonne réponse, la réponse d), en moyenne 40 ans. Bien entendu, il s’agit d’une moyenne, le biotope ayant un impact certain sur la vitesse de croissance. La variabilité arrondie est d’environ +  ou – 5 années.

 

  1. Que n’a-t-on jamais retrouvé dans un estomac de silure:

Réponses D et E. Que nos belles mamans et nos Jedis favoris se rassurent, ils n’ont encore jamais figurés au menu des silures glanes, qui se comportent allègrement en charognard. Oiseaux (pigeons, canards, …), pierre (Team Natur’o’Cat vidéo), et pot en plastique (JCTanzilli, vidéo), ont en revanche déjà été extrait d’un estomac de silure.

 

Verdict ?

Voici le code récapitulatif des bonnes réponses du QUIZZ:

  1. (d)
  2. (b)
  3. (c)
  4. (c)
  5. (d)
  6. (d)
  7. (c)
  8. (b)
  9. (d)
  10. (d) (e)

Votre score est supérieur ou égal à 7/10? Félicitations. Vos connaissances sur le silure glane sont à jour. N’hésitez pas à lire les quelques références ci-dessous pour encore plus de connaissances :-)

Votre score est inférieur ou égal à 6/10? Aie, il est nécessaire de procéder à la mise à jour 2017 sur le silure glane en France, en lisant les références ci-dessous :-)

Alors, quel a été votre score? n’hésitez pas à partager votre feedback en commentaire facebook :-)

Références :

Boulêtreau S et collègues (2016) Do You Eat or Not? Predation Behaviour of European Catfish (Silurus glanis) Toward Live Bait on a Hook. The Open Fish Science Journal. 9: 8-14.

Tanzilli JC & Faure JP (2016) L’installation du silure dans le basin du Rhône : bilan de 3 décennies de suivi de l’espèce.

 Verdeyroux P et Guerri O (2016) Etude du silure sur la Dordogne. Synthèse des résultats des 4 premières années.

Guillerault N et collègues (2015) Does the non-native European catfish Silurus glanis threaten French river fish populations? Freshwater Biology. 60:922-928.

Huguenin K, (2014) Institut de biologie, Canton de Neuchâtel – Comparaison de la relation taille-poids et du régime alimentaire des silures de trois habitats

Cucherousset J et collègues (2012) « Freshwater killer whales »: beaching behavior of an alien fish to hunt land birds. PLoS One. 7(12):e50840.

Guillaume M (2012) Démographie et régime alimentaire du silure glane. Thèse de Doctorat. Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse. OATAO Eprints ID :8551

Martino A et collègues (2011) Is European catfish a threat to eels in southern France? Aquatic Conserv: Mar. Freshw. Ecosyst. 21: 276–281 (2011)

Proteau JP et collègues (2008) Le silure glane. Editions QUAE

Schlumberger O et collègues (2000) Biogéographie du silure glane (silurus glanis) : causes hydrographiques, climatiques et anthropiques. Bulletin français pêche pisciculture 357/360, 533-547.

 

 Nous vous souhaitons à toutes et tous, une très belle année 2017, avec plein de bons moments au bord et sur l’eau, à la rencontre de nos géants 😉

Team Penn France.

R1-Fish JER-LIL-XAV02

Facebook Comments
Catégories : Silure