Saison Sandre

La saison sandre touche malheureusement à sa fin. Je n’aurais finalement pas beaucoup pêché en fleuve cette année, non pas par manque de temps, mais comme vous avez pu le constater, les débits étaient trop faibles. L’absence de pluie, l’eau trop claire ne me motivaient pas à faire autant de kilomètres. J’ai donc concentré mon attention sur la pêche en barrage .

Je réaliserai d’ici peu plusieurs reportages qui ne suivrons pas l’ordre chronologique …

 

5 sorties en fleuve, dont deux avec le team berkley pour la réalisation d’un film qui sortira prochainement. Une sortie  avec mes potes du team Mitchell Tof et Will (le CR est à retrouver ici )

Et enfin deux qui resteront gravées dans ma mémoire pendant de longues années.

Lorsque je mets le bateau à l’eau le débit est vraiment fort, la crue est à son paroxysme, il faut être vigilant car tout un tas d’objets et autres arbres dérivent au gré d’un courant puissant. Je recherche les amortis et les veines d’eau praticables.

L’eau chocolat ne me donne qu’une visibilité minimale de mon leurre, me poussant à pêcher les bordures dans moins de 3 mètres. Après plusieurs heures de pêche,  à  varier mes  leurres et mes grammages de TP  sans aucune vraie touche, j’arrive dans une zone plus profonde. Je passe en mode linéaire, alors que tous les autres pêcheurs pratiquent  en vertical .

Quelques minutes plus tard, je prends une touche violente, rapide et sèche caractéristique du sandre. j’imprime un ferrage puissant, mais rien ne bouge,  le combat commence tout en lourdeur, me mettant vraiment le doute quant à la « marque » du poisson. Est-ce un silure ? ma canne verticale prend une courbure qui me fait encore frissonner. Le poisson  dans 6 mètres d’eau ne quitte pas le fond et se déplace rageusement me donnant du fil à retordre.

Le fish remonte enfin de quelques mètres, je suis toujours perplexe ; si c’est un sandre c’est un vrai gros…

La délivrance arrive enfin lorsqu’il crève la surface,

Un premier poisson de plus de 80 cm….

savoie guidage

pêche du sandre au Rhône

Qui aura succombé à un ripple 13 cm couleur FT à voir sur le catalogue :

ripple shade ft

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je saute sur l’épuisette et mets enfin ce lingot  sur le tapis.

Quelques photos rapides réalisées par deux potes présents à ce moment-là (d’ailleurs un grand merci à eux) et le fish repart à l’eau.

Je reprends ma pêche , quelques minutes plus tard nouveau coup de fusil…. Je remonte un poisson d’environ 70 cm au bateau, malheureusement il recrachera mon ripple devant l’épuisette, mes hameçons ne s’étant pas piqués. Je ne lâche rien et recommence mes lancés.  Mon animation type « traction » fonctionne apparemment bien et de nouveau en repassant sur la zone mon ripple FT se fait coffrer net. Le combat est idem au premier, je maintiens une forte pression sur le poisson et le fait monter non sans mal .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le voilà allongé de tout son long, il glisse dans l’épuisette calmement je sers le poing en signe de victoire, mes potes reviennent pour la seconde photo ….

Encore un poisson trophée qui frôle les 90 cm, et qui regagnera l’eau au plus vite.

J’achèverais ma journée sur ce score magique….

Je ne pense qu’à une seule chose c’est revenir très rapidement pour me confronter de nouveau à ces poissons mythiques.

Mais ça, c’est une autre histoire !!

 

Facebook Comments
Catégories : Compte rendus pêche, Leurres
Si vous avez aimé ce post, vous aimerez aussi :