question pourrie du mois

L’ouverture de la truite vient de passer et celle du carnassier arrive rapidement. le mois dernier nous vous avons demandé comment vous vous organisiez concernant le rangement.

La question était :

Février : c’est le mois du rangement ! Vous êtes plutôt du genre à :

  • Attendre la veille de l’ouverture, j’aime bien les défis
  • Tout est déjà prêt ! J’ai fait le plein pendant les soldes
  • Repasser tout mon matériel en revue dès le lendemain de la fermeture
  • Ne rien faire… J’ai la flemme ! Je verrai bien ce qu’il me manque le jour J
Vous êtes 36,8% déjà prêt avant cette date. Je comprend bien ce phénomène. C’est toujours plaisant de se replonger dans les boîtes et de ressortir les cannes. C’est un immersion en douceur. C’est aussi l’assurance d’être opérationnel le jour J en ayant complété les quelques boîtes des incontournables, disparus lors de la saison passée. C’est aussi l’occasion de se faire plaisir en y ajoutant des petits nouveaux. Ils sont l’espoir, le leurre miracle…
IMG_0493
Vous êtes 26,3% dans mon cas à attendre la veille avant de vous lancer dans l’expérience : dernière minute! L’avantage de cette formule c’est que l’on a vraiment une idée précise des conditions et de la destination que l’on a choisi. On peut donc sélectionner le matériel qui convient parfaitement. L’inconvénient c’est que l’on peut vite se retrouver débordé par une foule de petites choses que l’on avait pas spécialement envisagé. Les bobines à remplir, les bas de ligne à monter, les boites à préparer. Tout va bien tant que vous n’avez pas une bande de joyeux lurons qui débarque avec leur matos déjà prêt…dans ce cas, les bas de ligne devront attendre la matin! Pour que cette solution fonctionne vous devez vous souvenir des dernières sorties, du contenu de vos boîtes et aussi des « recharges » que vous avez de côté.
IMG_7951
Vous êtes 21,1% à faire le tour du matos le lendemain de la fermeture. C’est certainement la meilleure solution pour éviter les surprises, comme les triples rouillés, des têtes plombées mélangées avec des leurres souples salés, voire même une veille peau de banane dans une poche de veste que vous avez passé à un ami, Mike si tu me lis…! Cette option n’est pas du tout dans mon tempérament. A chaque fermeture, il y en a une autre qui arrive et j’y pense déjà!
DSC_0075
Enfin, vous êtes 15,8% à ne rien faire de particulier. C’est simple mais vous n’êtes pas à l’abri des surprises. J’ai en mémoire une sortie pendant laquelle un ami a ressorti un ensemble qui n’avait pas servi depuis longtemps. Le problème c’est que sa tresse déjà un peu fine pour pêcher avec des gros leurres était trop vieille. Elle était cassante. Résultat : plusieurs leurres durs sont partis rejoindre le fond du plan d’eau…Je pense que l’on peut y aller presque sans préparation si l’organisation initiale est optimale. Cependant, les lignes doivent toujours être vérifiées quand elles sont restées plusieurs mois sans servir. Cela est particulièrement vrai pour les tresses en fin d’hiver s’il a gelé lors de vos sorties. De même pour les nylons et fluoros si vous avez pratiqué l’été avec beaucoup de soleil.
IMG_0087
Il en faut pour tout le monde, le fait de passer au magasin, de lire des magasines, des blogs et de préparer son matos, c’est déjà s’évader, pêcher un peu… Libre à chacun de faire ce qui lui plait. Dans tous les cas, il en résultera des situations qui nous ferons bien marrer pendant la saison.

IMG_8179

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Facebook Comments
Catégories : Divers