question pourrie de janvier au sujet des gros sandres.

La question pourrie de ce mois sur le site Fishing Story était :

Janvier le mois des gros sandres et pour vous :

  • Pas moyen de passer à côté quitte à faire des bornes
  • Trop froid pour moi, j’attends la belle saison
  • J’attends la crue qui peut être ne viendra pas!
  • Si l’eau est trop claire, je me focalise sur les brocs

Il faut bien avouer que pour cette fin de saison rares sont les régions qui ont eu des conditions favorables, mais pas uniquement pour les gros sandres, pour pouvoir sortir tout simplement. Il y a eu pas mal de plans d’eau gelés et même des rivières importantes. Espérons que l’hiver prochain apportera son lot de crues et de douceur pour que l’on retrouver de vraies belles pêches de gros sandres.

Avant de vous donner mon point de vue, je vous livre les résultats de vos réponses :

vous êtes : 27,5 % prêts à vous déplacer, 25 % à rester au chaud, 18,8 % à attendre les conditions idéales et enfin, 28,7 % à vous rabattre sur les brocs si les conditions ne sont pas favorables pour rechercher les sandres.

Pour ma part, je dois bien avouer que je suis du genre à prendre la voiture pour aller retrouver des conditions idéales pour tenter de prendre un gros de fin de saison. Depuis 25ans, je recherche le sandre et je dois bien avouer que la fin de saison réserve bien souvent son lot de surprises. J’ai pris des gros poissons au printemps et en été bien entendu, mais la fin de saison avec les crues en rivière peut offrir des parties de pêche d’un autre catégorie. Des poissons en pleine forme, dans peu d’eau et avec des touches franches. Le rêve!

Quelques photos souvenir des bonnes années…

VENTES 029

IMG_7172

IMG_5986

Sans_titre_-_66

Des photos et des souvenirs il y en plein d’autres, et c’est pour cette raison que je suis prêt a avoir froid, a connaître parfois le doute. Quand on trouve, tout le reste n’existe plus. Il faut avoir vécu ces situations ou chaque passage en verticale dans un remous livre une touche de l’espace, et ou chaque poisson se bat comme un diable pour comprendre vraiment d’où vient la motivation.

Alors oui, bien entendu, on peut toujours attendre la crue, on peut aussi aller au broc. Mais la touche du sandre reste unique! Ce coup de fusil est inimitable et même si les conditions ne sont pas au top, ce n’est pas sur notre canapé que l’on risque d’en attraper un et encore moins de comprendre comment ils fonctionnent quand on les  prend pas.

Cet hiver est de loin, celui pendant lequel je les ai le moins rechercher. Ce n’était pas forcément une raison de volonté, ni de motivation mais pendant presque 3 semaines, il n’y avait pas de bon plan dans un rayon de 300 kilomètres. Même ma sortie programmée dans le Massif Central a été annulée en raison de la météo. C’est ainsi, pour qu’il y ait de bonnes années, il en faut des mauvaises.

Il faut toujours garder espoir. Je vous livre une photo de mon dernier poisson de la saison, avec des conditions que je vous relaterai dans un prochain post. Sachez que les conditions n’étaient pas top du tout. S’il n’est pas monstrueux, il m’a tout de même fait énormément plaisir. C’est bien là l’essentiel.

DSC_0046

 

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Facebook Comments
Catégories : Divers, Non classé