la p’tite bête qui monte qui monte!

Je profite de la saison morte pour préparer mes différentes pêches à venir. Les truites de mer en nymphe n’y échappent pas. J’ai pris tellement de plaisir la fin de saison dernière à comprendre cette approche nouvelle sur ces migrateurs, que je n’ai qu’une hâte : y retourner mais en mettant encore plus les toutes les chances de mon côté. Comme à chaque fois que l’on débute dans une technique, il y a ce que l’on pense et ce qui est. Parfois la différence entre les deux est énorme.

Les nymphes, ces minuscules assemblages de poils et de fibres m’ont parfois laissé sur ma fin. En effet, il y a des cas de figures ou l’on se dit, qu’avec un peu de ci ou de ca, un peu plus grosse, plus fournie, plus brillante, elle serait plus adaptée au niveau d’eau, au poste ou tout simplement à l’activité des poissons. Au vu des résultats obtenus sur la fin de saison, je ne peux pas me plaindre, les modèles que m’ont mit  dans les mains Mickey et Chouc d’Easy Fly ont bien fait le job. D’ailleurs, je sais que certains des modèles qu’ils distribuent feront encore partie des incontournables dans mes boîtes pour la saison à venir. Cependant, je dois avouer que la perspective de faire évoluer un modèle en fonction de mes attentes/besoins/idées me plais énormément. Profitant d’un peu de temps libre la semaine dernière, je suis donc allé leur rendre une petites visite dans le but de prendre quelques cours de montages et, par la même occasion faire quelques emplettes dans la caverne d’Ali baba. Je profite de ce poste pour les remercier de l’acceuil et des conseils qu’ils m’ont apporté.

Aussi, pendant mes soirées je monte mes séries de nymphes en espérant qu’elles soient à la hauteur de mes espérances.

Comme vous pouvez le constater ma boîte de mouche s´étoffe rapidement, il y a celle dans lesquelles je suis : confiant, celles qui peuvent créer la surprise, celles qui doivent faire leur preuve et enfin celles montées par mes filles qui trouvent ce petit atelier très amusant.

Parallèlement à ces préparatifs, je me suis commandé deux cannes Shakespeare en 10 pieds soie 6 et en 9,6 pied soie 6 également pour tester des longueurs et des actions différentes des 9 pieds soie 5 de la saison passée. Merci à Laurent ( je crois que cette fois je lui dois un paquet de nounours à la guimauve) pour ces cannes qui vont bientôt aller faire leur preuve en réservoir. D’ici la fin de la semaine prochaine, c’est promis je vous les montre en action.

J’ai également profité du petit redoux pour me rendre le long de la rivière (oui je sais elle n’a pas changé de place), pour le plaisir des yeux et pour repérer de nouveaux secteurs. L’eau était parfaite, juste piquée comme je l’aime et en plus, pas un pêcheur sur le parcours…ah, oui j’oubliai l’ouverture c’est en mai!

Il « n’en pêche » qu’elle était magnifique

Encore un peu de patience donc avant de retrouver ces petites merveilles et l’adrénaline qu’elles suscitent en répondant par de lents et puissants coups de boule à mes ferrages. Pour le plaisir, je vous remet quelques photos de la saison dernière.

 

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Facebook Comments
Catégories : Divers